Travaux de l’Association Ile d’Ogoz

L’Association pour la préservation et la mise en valeur du site médiéval de l’île d’Ogoz a été fondée en 1996. Comptant actuellement un peu moins de 150 membres, elle est conduite par un comité au sein duquel sont représentés les propriétaires de l’île (Commune de Pont-en-Ogoz, Groupe e, et une hoirie privée). La Loterie romande, le Groupe e, la Banque de l’État de Fribourg, le Fonds National Suisse du Paysage, ainsi que nombre d’autres donateurs ont permis la réalisation de travaux importants.

L’association, fondée le 5 mars 1996, accueille toute personne intéressée par l’histoire, l’urbanisme, l’architecture et l’art de cette époque et prête à contribuer matériellement à la sauvegarde de ce patrimoine historique. L’assemblée annuelle est une occasion d’échange offerte à tous les membres : a cette occasion, le comité organise une visite culturelle ou une conférence, suivie d’un repas.

La totalité des cotisations, revenus du service bateaux et dons sont investis selon les buts de l’Association Ile d’Ogoz, un organisme à but non-lucratif.

Composition actuelle du comité

Yvan Chappuis, président
Catherine Merian, vice-présidente
Jean Pierre Kneuss, responsable des réservations
Anne-Marie Sciboz, comptable
André Folly, représentant des pilotes
René Bifrare, représentant des pilotes
Yvan Maillard, représentant de la Commune
Sylvio Baeriswyl, représentant de Groupe e
Antoine Gremaud, membre
Anne-Françoise Koch, secrétaire

Statuts de l'AIO

Devenez pilote de l'AIO

L’association Ile d’Ogoz recherche des pilotes pour compléter son équipe de capitaines !

Naviguer sur le lac de la Gruyère en compagnie de passagers avides de découverte et curieux de notre histoire, c’est ce que nos pilotes vivent de mai à octobre. Les pilotes de l’AIO sont au bénéfice d’un permis bateau A car ils sont garants de la sécurité des visiteurs. Ils assurent la visite guidée lors des excursions, présentant le lac, ses rives, la chapelle et les tours de l’île d’Ogoz.

Vous avez vous aussi l’envie de passer des bons moments sur le lac, de communiquer votre enthousiasme pour notre région et nos traditions, de faire découvrir des lieux visibles du lac uniquement ?

Vous êtes disponibles pour un engagement à temps partiel (quelques heures par semaine et/ou quelques week-end par saison) et vous êtes titulaire d’un permis bateau A ?

Alors, contactez-nous sans tarder !

Travaux de préservation et de mise en valeur du site

La chapelle

La chapelle, propriété de la commune de Pont-en-Ogoz, a été entièrement restaurée entre 1998 et 2002. Les oeuvres d’art (tableaux, statues, chemin de croix) qui s’y trouvent, ont bénéficié d’une restauration complète achevée en 2003. Les travaux furent conduits en étroite collaboration avec le Service archéologique et le Service des bien culturels du canton de Fribourg. Raccordé à l’électricité, le bâtiment est maintenu hors gel durant la période hivernale. La chapelle, toujours dévolue au culte est mise à disposition pour des mariages et des cérémonies religieuses. Un concours d’artiste a permis la confection d’un tabernacle contemporain.

Des panneaux didactiques ont été installés sur l’île et ses cheminements.

© Frédéric Marro

Un cheminement piéton a été créé au pied de l’île par des caissons en mélèze, servant également à la protection des berges.

Un escalier et des passerelles, à l’intérieur et autour des tours et des ruines, permettent l’accès aux visiteurs en toute sécurité sans apporter de préjudices aux ruines. Une plate-forme a été aménagée au sommet de la tour Nord. De plus, les maçonneries ont été restaurées et consolidées.

Un auvent d’une capacité de 80 à 100 personnes, pouvant abriter des manifestations durant la saison estivale, a été installé sur la place.

© SAEF

La stabilisation des rives

L’Association s’est d’abord attachée à la stabilisation des rives fortement endommagées par l’érosion due à l’étiage du lac de la Gruyère. Après des essais techniques conduits en 1997, le côté nord a été renforcé sur plus de 150 m par la construction de caissons en rondins de mélèzes, remblayés avec des matériaux graveleux extraits du lac et arborisés avec une végétation d’essences locales. A ce jour, l’intégralité des rives ont été stabilisées.

 

Méthode appliquée pour les travaux de préservation

Il s’agit d’une méthode ancestrale, faisant appel à des matériaux naturels:

  1. Un platelage de bois jointés, dont les pièces sont profondément ancrées dans la rive, forme une base solide pour les caissons.
  2. Les caissons sont fabriqués avec des pièces de mélèze, choisies en fonction de leur croissance lente qui les rend plus résistantes. Les rondins sont posés alternativement à mi-bois et cloués entre eux.
  3. Un géotextile est appliqué à l’intérieur des caissons, côté lac.
  4. Les caissons sont remplis avec du gravier et de la caillasse provenant de la creuse.
  5. Entre les dernières couches de rondins, on intercale des branches de saule fraîchement coupées. En reprenant racines, ces saules assureront la végétalisation de l’ouvrage et une humidité constante.
  6. Sur le caisson, le terre-plein ainsi créé est planté de buissons. Seules des essences locales seront utilisées.

Le résultat obtenu présente des avantages esthétiques et écologiques. Le bois, les pierres et les végétaux sont en parfaite harmonie avec l’environnement existant. Sur le caisson, le terre-pein est planté de buissons. Ce procédé a reçu l’approbation des diverses organisations de protection de la nature et du paysage.

Nouvelle illumination

Le 27 août 2016 est inauguré un nouveau dispositif d’illumination des tours. Une attention particulière a été portée pour respecter au mieux le site.

La volonté du projet est de mettre en lumière les vestiges médiévaux de Pont-en-Ogoz afin de souligner leur intérêt et la beauté du site en évitant de créer un impact lumineux trop marquant. Cette nouvelle mise en lumière se veut douce, précise, théâtrale, innovante, écologique, économique et durable. Ainsi 9 nouveaux projecteurs de puissances et de focales différentes ont été installés. Pour éviter une atteinte supplémentaire aux vestiges archéologiques, le choix de conserver l’implantation des supports de montage et des alimentations existantes a été retenu. Le nouveau concept d’éclairage a été finement étudié par l’AIO et Monsieur Yvan Maillard de la société Trilux pour être doux, rationnel et économique. Une importante réduction de la consommation d’énergie a pu être réalisée grâce à l’utilisation de projecteurs LED compacts de dernière génération, qui totalisent une puissance raccordée de 250 watts seulement. Soit une division de la consommation précédente par 10. Un des autres nombreux avantages de cette technologie est la température de couleur des sources LED disponibles par rapport au rendu monochromatique des lampes à vapeur de sodium que l’on connaissait auparavant, la lumière, ainsi projetée, nous permet de révéler au mieux les formes et structures naturelles des ruines de l’île d’Ogoz.

La Liberté, dans son édition du 25 août 2016
La Gruyère, dans son édition du 25 août 2016

Donateurs

L’Association de l’lle d’Ogoz a, grâce à ses généreux et nombreux donateurs, pu réaliser et entreprendre les travaux nécessaires à la préservation de ce joyaux du patrimoine. Les fonds récoltés ont servi entre autre à:

  • la stabilisation des rives
  • la réfection des tours et de la chapelle
  • la création d’un cheminement préservant la nature de l’île
  • l’achat de nouveaux bateaux permettant de financer l’entretien annuel de l’île

MERCI à tous nos donateurs :

Loterie Romande, Etat de Fribourg, Commune de Pont-en-Ogoz, Groupe E, Fonds Suisse du Paysage, Banque Cantonale de Fribourg, Wolffermann Näegeli fondation-Zurich, Motomarine, Liebherr, Association Régionale de la Gruyère, Migros, Association du Patrimoine Culturel, Familles Schmutz et Sciboz, Dentan-Siffert, Gainerie Moderne, Interprofession du Gruyère, Lista Office Fribourg, Oberson Menuiserie, Synergy Partners, Société de Développement du Lac, Paroisse d’Avry-dt-Pont, Befina Conseil, Restoroute de la Gruyère, Clément Peinture, Commune de Pont-la-Ville, Famille Antiglio, La Gruyère Tourisme, Alpina Assurances, Coop de la Broye, La Bâloise, Mgr Banderet, tous les membres de l’Association et donateurs anonymes.

Le livre « Ogoz – de la cité à l’île » n’aurait pas pu voir le jour sans l’appui de nos partenaires : sponsors

Devenir membre